ASSOCIATION E.C.A.R.T. Ψ

Enseignement. Création. Analyse. Recherche. Transmission


Première Rencontre Clinique

Vendredi 3 juin 2005


" ENTRE TRANSPARENCE ET OBSCURANTISME :
QUELS ECARTS POUR PENSER ? "

En quoi la psychanalyse, la psychiatrie peuvent apporter,
aujourd'hui, un éclairage sur la question de la place du sujet ?


Présentation
Programme de la journée
Comment se rendre a la journée
Information pratique
Fiche d'inscription

Présentation

La Psychanalyse nous enseigne sur l'étrangeté des comportements familiers
et nous savons qu'ils dépendent le plus souvent d'un clair/obscur.

De quoi relève cette tendance actuelle, à exiger la transparence ?

En essayant d'en dégager l'aspect positif, on pourrait supposer
qu'elle réponde à une tentative de saisie de " vérité " à un moment social
où les repères de tous ordres vacillent, et pour s'extraire ainsi des
obscurantismes passés, présents ou à venir.

Exigence de vérité, mais de quelle vérité s'agirait-il ?

N'y a-t-il pas confusion entre un désir légitime de " vrai ", et le risque
d'une seule vérité qui serait universelle et, de ce fait totalitaire ?

Une politique de la transparence permet-elle d'approcher la " vérité " ?
La singularité des sujets ne comporte t-elle pas une zone d'ombre,
une part intime qu'il est vital de protéger ?
Quelles peuvent être les conséquences d'une injonction à tout voir/tout savoir ?
Quels risques, quels glissements d'un obscur indispensable au sujet, à l'obscurantisme ?

Dans " Analyse avec fin et analyse sans fin ", Freud dit que :
"la relation analytique est fondée sur l'amour de la vérité, c'est-à-dire la reconnaissance de la réalité ".

Cette vérité recherchée, cette réalité à reconnaître, incluent une dimension psychique :
la vie psychique est, elle aussi, une réalité qui conditionne l'appréhension
de la réalité interne et extérieure.

Or, comme le dit Lacan, chaque fois qu'il parle, et même dans ses silences,
le sujet est en position de dire " sa vérité ", et non d'énoncer " le vrai sur le vrai ".
Cette vérité singulière n'est pas directement liée à la réalité objective,
elle s'y relie par des ponts secrets, qui ne se prêtent pas nécessairement à la transparence.

La psychanalyse nous permet un autre décryptage de la vie psychique et
nous éclaire sur le fonctionnement social/collectif et les moyens de
préserver l'altérité.

" La psychanalyse en tant que psychologie des actes d'âme inconscients
profonds, promet de devenir le maillon, reliant la psychiatrie à toutes
les autres sciences de l'esprit " Freud.

Dans ce mouvement, E.C.A.R.T. Y propose une confrontation entre des
champs associés, mais différents, pour tenter de produire des actes,
des changements, des déplacements dans nos pratiques et dans la vie quotidienne.

Des actes ayant pour enjeu, le sujet, et ce qui nous semble essentiel : son éthique.

Haut de la page

Le Programme

8h30 Accueil des participants
9h00 Ouvertures
· Monsieur Denis FRECHOU, Directeur de l'Hôpital ESQUIROL
· Madame Florence REZNIK, Psychologue, Psychanalyste, Fondatrice de l'association ECART psy
Entre transparence et obscurantisme : quels écarts pour penser ?"

10h00
· Monsieur Claude JEANGIRARD, Neuropsychiatre, Fondateur de la clinique de La Chesnaie
"Hospitalité"

· Monsieur Guy DANA, Psychiatre, Psychanalyste, Chef de service à l'hôpital de Longjumeau
"L'incarcération du sujet dans les discours contemporains"

Discutantes :
- Madame Danièle LEVY, Psychanalyste, Présidente du Cercle Freudien
- Madame Andrée LEHMANN, Psychanalyste

· Monsieur Eric LAURENT, Psychanalyste, Membre de l'Ecole de la Cause Freudienne, Chargé de cours à la section clinique du département de psychanalyse de Paris VIII
"Les paradoxes de la transparence comme exigence surmoïque"

13h00 Déjeuner

14h30 · Monsieur Georges-Arthur GOLDSCHMIDT, Ecrivain, Traducteur, Médaille Goethe, Prix de l'écrit intime
"La transparence et l'obstacle"

· Monsieur Patrick GUYOMARD, Psychanalyste, Membre de la Société de Psychanalyse Freudienne, Professeur à l'Université de Paris VII
"Une obscure clarté"

Discutante :
- Madame Monique DAVID-MENARD, Philosophe, Psychanalyste, Membre de la S.P.F., Directrice de recherche à l'Université Paris VII

Lecture par Monsieur Marc WINDISCH , Psychiatre, Hôpital Esquirol:
"L'interruption" extrait de "L'entretien infini" de Maurice BLANCHOT

17h30 Conclusions
· Madame Florence REZNIK

Haut de la page


Information Pratiques

La journée se tiendra de 9h00 à 18h00 le vendredi 3 juin 2005, à :

Hôpital Esquirol
Ecole de kinésithérapie
57 rue du Maréchal Leclerc, 94410 Saint Maurice - 1e étage


- - - Voir plan et directions en bas - - -


→ Le parcours sera indiqué à l'entrée de l'hôpital

Repas
Un repas est organisé sur place (inclus dans les frais de participation)

Inscription
Frais de participation : 60 €
Etudiants et membres d'ECART Ψ : 30 €
Formation continue : 100 €

- - - fiche d'inscription - - -

→ Inscription souhaitée avant le 30 avril 2005 (nombre de places limité)
→ Factures et attestations de présence seront disponibles sur place

Pour tout renseignement concernant la journée
Contacter : Florence REZNIK, Présidente de l'association ECART Ψ
Hôpital Esquirol / 01 43 96 62 00
Email: ecart-psy@voila.fr

Comité scientifique et d'organisation : Jocelyne ABITTAN, Henry COHEN-SOLAL, Françoise DELBARY, Xavier FOURTOU, Anne-Marie FRADIN-ANDRES, Diego GOLDENBERG, Andrée LEHMANN, Addie NEY, Florence REZNIK.

Journée en lien avec l'association A.P.R.E.C.O.S.A.


Haut de la page

Comment se rendre à la journée ?



Métro :Charenton-Ecoles

Bus : 111 - 24 - 325

Voiture : Autoroute A4 (Maisons-Alfort / St Maurice), Périphérique (Porte Dorée)


plan d'accès à l'hôpital

accès à la salle


Haut de la page